Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 20:38

En Septembre 2008, dans le cadre du projet Packard mené en coopération avec Birdlife International,  la SCO a procédé à l’éradication du Rat noir Rattus rattus sur l’îlot Table (14ha) et du Rat du Pacifique Rattus exulans sur les îlots Double (6ha) et Tiam’bouène (17ha). Conformément aux protocoles en vigueur, il est nécessaire d’attendre 24 mois avant de confirmer l’absence des rongeurs en cas de non détection. Plusieurs missions avaient été menées depuis septembre 2008, qui laissaient penser au succès de l’opération. La dernière en date, menée à la mi juillet 2011, a permis de confirmer définitivement l’absence de rongeurs sur ces trois ilots.

 

nereis tiambouene cple

Photos: SCO/JBF : Sterne néréis Sternula nereis exsul


L’objectif de fournir à la Sterne néreis Sternula nereis exsul (IUCN : VU) des sites de nidification libre de rats est donc atteint. L’espèce a d’ailleurs niché pour la première fois (à notre connaissance du moins) sur l’îlot Table en 2010. Cette année, c’est l’îlot Tiam’bouène qui accueille une colonie de 28 nids actifs. L’autre résultat très encourageant est la présence d’un chanteur de Pétrel de Tahiti Pseudobulweria rostrata trouessarti occupant un terrier sur l’îlot Table le 21 juillet 2011 au soir, alors que l’espèce n’avait jusqu’à présent jamais été contactée sur ce site. Seuls des terriers vides avaient été repérés. L’espèce semble donc en phase de recolonisation active de l’îlot suite à l’élimination du Rat noir. Sur chaque îlot, une nouvelle espèce d’oiseau absente avant les éradications a d’ailleurs été contactée ainsi que divers signes de la réponse de l’écosystème :

Tiam’bouène : le Ptilope de Grey Ptilonopus greyii y est désormais contacté depuis près d’un an, alors qu’il n’y avait jamais été noté. Cette espèce frugivore présente dans la région de Koumac bénéficie probablement désormais d’une meilleure disponibilité en fruits sur ce site ayant peu d’espèces fruitières. La reproduction du Zosterops à dos vert Zosterops xantochrous a aussi été constatée avec un nid situé à 40 cm du sol !

Double : l’Echenilleur calédonien Lalage leucopyga est nicheur très probable avec un mâle chanteur très territorial en juillet 2011, alors que l’espèce était absente de l’îlot. L’Œdicnème des récifs Esacus magnirostris (IUCN : NT) a été confirmé nicheur (un nid actif avec œuf) en 2010, soit un an après les éradications. L’utilisation de stations d’appâtage fermées sur les plages a donc été efficace pour éviter tout risque d’empoisonnement de ce gros limicole se nourrissant de crabes et d’invertébrés. Les observations de cet oiseau très rare en Calédonie (seulement deux couples confirmés nicheurs pour 6 sites actuellement connus) sont en augmentation sur la zone, notamment sur l’îlot Tiam’bouène où jusqu’à trois individus ont été vu ensemble. La Sterne néreis est toujours présente en nidification sur le site.

 

oere_double_crabe.jpg

                    Photos : SCO/JBF Œdicnème des récifs Esacus magnirostris


Table : outre le Pétrel de Tahiti, c’est aussi le Râle tiklin Gallirallus philippensis swindellsi qui fait son apparition, avec plusieurs contacts tant sur le plateau que dans la zone basse. Un signe fort de l’impact potentiel du Rat noir sur cette espèce, en tout cas dans le contexte des écosystèmes micro insulaires du lagon.

 

peta_table-copie-1.jpg


L’élimination des rats sur ces îlots s’avère donc un point de départ important pour la gestion de la ZICO des îlots du Nord Ouest. Il s’agit aussi d’une action importante pour la conservation de la Sterne néreis, très menacée en Calédonie et dont l’essentiel de la population se reproduit sur cette ZICO (70 à 90 couples pour une population calédonienne totale d’environ 130 couples). La rédaction d’un plan de gestion incluant le suivi des espèces patrimoniales et de la réponse de l’écosystème (notamment de la végétation sur la base des quadrats mis en place avant les épandages et suvisi par le botaniste de la province Nord JP Butin), la création concertée de réserves naturelles pour préserver les colonies de sternes des dérangements  humains, et enfin l’éradication des rats sur les quelques îlots inclus dans la ZICO qui en abritent encore, sont les étapes à venir dans un futur proche.

Repost 0
Published by SCO - dans ZICO marines
commenter cet article
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 04:38

Bonjour à tous,

 

PICT2888.jpgPour ceux que je n’ai pas encore croisé depuis mon retour des récifs d’Entrecasteaux. Le séjour c’est admirablement bien passé, bonne météo, tortues et oiseaux au rendez-vous.

Ce fut une expérience fantastique et en tous points positive aussi bien sur le plan ornithologique que personnel. Ce petit séjour m’a permis d’observer des espèces avifaunistiques calédoniennes peu présentent sur la grande terre et donc peu accessible à l’aide moyen de transport conventionnel.

 

PICT2485Après une traversée agréable et peu mouvementé d’environ 20 heures à la voile ou au moteur à bord du Nirvana, avec à la barre Gilles son capitaine, nous sommes arrivés en vue de Fabre sur lequel nous avons inauguré les objets de torture mis en œuvre pour le comptage des  jours suivants. Nous avons répété cette manip sur Le Leizour puis sur Huon. Dans la première partie du séjour, j’ai pu accompagner Pierre Bachy et ainsi apprendre le protocole de recensement appliqué aux récifs d’Entrecasteaux. Méthode adaptée au temps accordé, et en adéquation avec le relief assez plat et à la flore peu élevée des îlots. Par la suite les équipes ont été réorganisé de façon à avoir un bénévole de la Société Calédonienne d’Ornithologie dans chaque équipe dans le but de doubler le temps d’observation. Ce qui nous a permis d’affiner le recensement ornithologique en pratiquant le recoupement des chiffres en pratiquant le comptage en double aveugle.

 

PICT2690Les oiseaux n’étaient pas le sujet principal de cette mission, en effet les associations comme l’ASNNC, le WWF ou la SCO sont raccrochés à la mission de suivi des tortues et utilisent les heures non imparties à la mission principales pour effectuer leurs travaux spécifiques. Cela m’a permis de découvrir les tortues vertes, de la ponte à l’émergence des PICT2268bébés tortues qui se sont révélées être des proies très appréciées par les sternes, crabes, requins et autres poissons. J’ai aussi découvert combien il était difficile de les compter, que cela soit dans la préparation des plages en passant herses et boulets, nécessaires au comptage du lendemain, que dans l’énumération même des montées et descentes des tortues dans la nuit qui se sont amusées à faire des zigzags, demi-tours ou guirlandes en effaçant le beau trait que nous avions fait la veille ! En plus des activités de jours, nous avions quelques activités ludiques de nuit comme le baguage ou le prélèvement ADN sur les tortues. Cela nous a permis d’être en contact direct avec les tortues vertes et observer les différentes phases de la ponte.

 

 

PICT2399PICT2846

 

En dehors des temps de travail, nous trouvions toujours un moment pour un coup de plonge pour observer et photographier la faune aquatique et les fonds marins. Sans oublier les quelques coups de pêche qui nous on permit de varier nos repas avec du poisson et des crustacés accommodés de différentes façon. Au final ce fut un trop court séjour empli de moments intenses mais inoubliables d’où j’ai pu ramener des centaines de photos d’oiseaux, tortues, poissons, flore terrestre et aquatique. Pour ceux qui veulent visionner d'autres images de ce lieu paradisisaque, faites un tour du coté de l'album Entrecasteaux dans ma galerie photo

 

Les fêtes approchant, j’en profite pour vous souhaiter de bonnes fêtes de noël J

 

Greg

Repost 0
Published by Greg - dans ZICO marines
commenter cet article
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 06:01

En Septembre 2009, il y a un an, trois îlots du lagon Nord ont été dératisés par la SCO et Birdlife International, non loin de Koumac : La Table (12 ha), Tiam'bouène (17 ha) et Double (6 ha). Cette opération de gestion de l'environnement, menée en coopération avec la province Nord (DDEE Koné) et la mairie de Koumac, a nécessité près de deux ans de travail de planification, à plein temps: établissement d'un état inital écologique des sites, évaluation des risques de l'opération pour l'environnement, évaluation de la faisabilité technique des éradications, concertation et information auprès des populations locales. Un encadrement technique et scientifique du projet a par ailleurs été assuré par des partenaires à l'expertise internationalement reconnue en la matière, en particulier le NZ DOC et PII, basés à Auckland. Le succès de l'opération ne pourra être définitivement confirmé que si l'absence de rats est certifiée après deux ans. Un plan de biosécurité des sites est par ailleurs en cours d'implémentation.  Les oiseaux qui bénéficient de cette opération sont principalement la Sterne néreis, le Puffin Fouquet, la Sterne de Dougall et l'Oedicnème des Récifs. Un travail de concertation avec les communautés et institutions locales, administratives comme coutumières, est en cours afin d'assurer la protection à long terme de ces sites exceptionnels du domaine public maritime de la province Nord.

La Sterne néreis Sterna nereis exsul dont une variété est endémique au territoire, est au bord de l'extinction avec une centaine de couples en Calédonie. Petit oiseau marin pondant ses oeufs et élevant ses poussins à même le sable, elle bénéficiera de l'élimination des prédateurs introduits que sont les rats sur les îlots. Les dérangements humains sont aussi une menace importante pour cette espèce très fragile, qui niche entre Avril et Septembre dans le Nord. Toute les sternes nichent au sol sur les plages des ilots du lagon et sont très sensibles aux dérangements humains dans les colonies ainsi qu'à la présence de prédateurs introduits sur les ilots (rats, chat, chien).


La dératisation d'un îlot est une opération de gestion de l'environnement qui nécessite un important planning et une méthodologie stricte faisant appel à des compétences scientifiques et techniques importantes. Elle ne doit jamais être réalisée à la légère et sans concertation préalable avec les services provinciaux en charge de l'environnement ainsi que sans une campagne d'information et de concertation avec les habitants du site ciblé.

Repost 0
Published by SCO - dans ZICO marines
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de la Société Calédonienne d'Ornithologie
  • Le blog de la Société Calédonienne d'Ornithologie
  • : La Société Calédonienne d’Ornithologie (SCO) est une association qui travaille depuis 50 ans à la conservation des oiseaux en Nouvelle-Calédonie.
  • Contact