Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 02:41

 

Les oiseaux du caillou à la portée de tous

Le  programme STOT-NC  est un programme de suivi des populations d’oiseaux terrestres de Nouvelle-Calédonie lancé par la SCO (Société Calédonienne d’Ornithologie) en 2010. Ce programme consiste à compter les oiseaux terrestres grâce à un protocole standardisé, à travers tout le territoire grâce à l’implication d’un réseau de bénévoles formés. L’objectif est de pouvoir donner des indicateurs de santé des populations d’oiseaux terrestres de Nouvelle-Calédonie et ainsi de mieux les protéger sur le long terme.

 

AppelaBenevoles_STOTNC_2014--PN---Copie.jpg

 

Pour développer le réseau de bénévoles la SCO propose depuis trois ans des formations à l’identification (visuelle et auditive) des oiseaux, destinées à tous ceux qui souhaitent s’investir dans ce suivi. Les formations ( en quatre temps) sont gratuites et ouvertes à tous, quelque soit le niveau de connaissance initial sur les oiseaux. Bien sûr il est par contre indispensable d’avoir une bonne dose de motivation et de passion pour la nature calédonienne !

En 2014, la SCO propose cette formation en Province Nord dans la région de Koumac d’une part et celle de Ponérihouen d’autre part. Le programme se divise en 4 sessions réparties entre les mois d’avril  et septembre ; toutes sont obligatoires et permettent un apprentissage progressif et régulier des chants d’oiseaux et du protocole de suivi. Chaque session se déroule sur la journée du samedi et est composée d’une partie en salle et d’une sortie sur le terrain dont le lieu varie à chaque session.

Si vous êtes intéressés pour suivre ces formations ou si vous souhaitez obtenir des informations complémentaires, vous pouvez contacter la SCO au 23.33.42 ou à l’adresse mail stot.nc@sco.asso.nc. Attention les inscriptions seront clôturées le 28 mars 2014.

 

Calendrier prévisionnel des formations STOT-NC 2014

 

Session

 

Koumac

 

Ponérihouen

n°1

 

12/04/2014

 

26/04/2014

n°2

 

28/06/2014

 

05/07/2014

n°3

 

02/08/2014

 

30/08/2014

n°4

 

13/09/2014

 

27/09/2014

Repost 0
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 06:09

 

TITRE : Chargé(e) de projet  «Gestion participative de la ZICO Nakada-Do»

Présentation de la SCO 

La Société Calédonienne d’Ornithologie (SCO) est une association loi 1901. Elle œuvre depuis 1965 pour la préservation de l’avifaune calédonienne à travers trois axes principaux définis par ses statuts:

  • L’amélioration des connaissances

  • la sauvegarde, la protection, la conservation des espèces et des espaces associés

  • l'information, la sensibilisation, l'éducation et la formation des publics à ces enjeux

La SCO est la représentante de BirdLife International en Nouvelle Calédonie. Par ailleurs, elle coopère régulièrement avec des institutions et organismes de recherche locaux et nationaux (Provinces, Gouvernement, services de l’Etat, Institut agronomique néo-calédonien, Muséum national d’histoire naturelle,…), des associations locales ainsi qu’avec des organismes internationaux.

Elle agit concrètement au travers de projets de lutte contre les espèces envahissantes, de la préservation des oiseaux marins, du suivi des populations d’oiseaux, d’études sur les espèces menacées, de l’élaboration de plans d’actions pour la préservation de ZICO ou pour la sauvegarde d’espèces menacées, de la sensibilisation du grand public et de tous les acteurs de la protection de l’environnement,…

L'équipe salariée composée d'une dizaine de personnes se répartit sur trois bureaux (Nouméa, Poindimié, Voh) ainsi qu'à Koumac et Houaïlou.

 

Contexte et descriptif synthétique du poste :

Entre 2003 et 2007, la SCO, en tant que représentante locale de BirdLife International, a réalisé l’identification des Zones Importantes pour la Conservation des Oiseaux de Nouvelle-Calédonie (ZICO). Puis, depuis 2008, la SCO, soutenue principalement par les Provinces Nord et Sud de Nouvelle-Calédonie, s’est engagée dans le développement d’un projet pilote de gestion participative de l’environnement sur la ZICO dénommée « Entre les monts Nakada et Do » (27 000 ha).

Un travail important, d’animation, de concertation et de récolte de données a été réalisé depuis et a abouti à la production récente d’un Document de Synthèse et d’Objectifs, compilant l’ensemble des connaissances écologiques et socio-économiques sur la ZICO, accompagnées d’une première proposition de plan d’actions issu d’un travail important de concertation avec les populations de 4 tribus riveraines de la ZICO.

Sous l’autorité du directeur de l’association et du conseil d’administration de la SCO, le ou la chargé(e) de projet aura donc en charge d’initier la mise en œuvre des actions inscrites sur ce plan d’actions, en lien étroit avec les deux principaux bailleurs du projet, mais également BirdLife Pacific qui finance une partie du projet jusqu’à 2015. Il (elle) devra également consolider les liens avec les partenaires du projet, en particulier avec les groupes de supports locaux des tribus impliquées dans le projet, mais aussi les collectivités et autres associations riveraines.



Missions principales :

  • Initier la mise en œuvre des actions inscrites dans le plan d’actions de la ZICO Nakada-Do (mise en place de pépinières, projets de reboisement, gestion des espèces envahissantes…) en lien avec les groupes de support locaux des tribus impliquées et les bailleurs du projet ;

  • Poursuivre l’animation et la formalisation des groupes de supports locaux dans les tribus partenaires (actions de sensibilisation, diffusion lettre d’information, organisation régulière de réunions de suivi du projet ou de restitution);

  • Rechercher des financements complémentaires pour la mise en œuvre des autres actions inscrites dans le plan d’actions ;

  • Favoriser la diffusion du plan d’actions auprès des différents acteurs locaux (communes, conseil d’aire coutumière, Provinces…) et contribuer au développement des partenariats.

  • Participer à la récolte des données naturalistes, ornithologiques en particulier, et rechercher les partenariats techniques pour la réalisation d’études ou d’inventaires scientifiques complémentaires.

  • Participer à la vie associative de la SCO

 

Profil du candidat

Formation de type Bac +5 : Master en biologie animale, gestion protection de la nature (espèces et espaces), géographie ou technicien supérieur avec bonne expérience dans la gestion en coopération des espaces naturels.

Compétences et qualités requises :

Techniques :

  • Bonnes connaissances en écologie appliquée et biologie de la conservation ;

  • Expérience professionnelle d’au moins 2 ans dans les domaines de la conservation de la biodiversité et de la gestion participative des espaces naturels ;

  • Expérience dans le montage et l’accompagnement de projets techniques et dans la recherche de financements ;

  • Connaissance des enjeux de conservation en Nouvelle-Calédonie.

  • Bonnes connaissances naturalistes de terrain (notamment ornithologiques) ;

  • Bonnes capacités rédactionnelles et d’expression orale ;

  • Maîtrise des outils informatiques courants (Word, Excel, Power-point) et bonne connaissance ou expérience dans la gestion des bases de données et du SIG (ArcGis) ;

  • Pratique correcte de l’anglais écrit et oral ;

Relationnelles :

  • Grande capacité d’écoute et bon sens du relationnel, avec notamment un intérêt marqué pour les aspects humains de la conservation de la biodiversité ;

  • Aptitude à animer des réunions ;

  • Capacités à travailler en équipe et en partenariat avec d’autres institutions ;

  • Curiosité, respect et sens du partage des cultures ;

Organisationnelles :

  • Rigueur scientifique, esprit de synthèse et d’analyse ;

  • Grande capacité d’adaptation, esprit d’initiative, sens du travail en autonomie et de la planification ;

Autres :

  • Bonne connaissance du contexte calédonien : contexte tribal mélanésien et acteurs institutionnels néo-calédoniens.

  • Aptitudes physiques à un travail de terrain en conditions parfois difficiles ;

  • Grande disponibilité (travail le week-end et nombreux déplacements) ;

  • Permis B indispensable



Caractéristiques administratives du poste

Employeur : Société calédonienne d’ornithologie (SCO)

Lieu : Nouméa + déplacements fréquents dans la région de la ZICO Nakada-Do

Encadrement : directeur de la SCO

Niveau de recrutement : BAC + 5

Type de contrat et durée : CDD 10 mois (remplacement congé sabbatique)

Rémunération : salaire brut mensuel à 285 000 francs CFP

Avantages : véhicule mis à disposition, ordinateur et bureautique fournis.



Modalité de recrutement

Envoyez lettre de motivation et curriculum vitae,

  • soit par courriel à : directeur@sco.asso.nc ET president@sco.asso.nc

  • soit par courrier à :

SCO - Recrutement chargé(e) de Projet ZICO Nakada-Do

BP 13641

98803 Nouméa cedex

Nouvelle-Calédonie

 

Clôture des candidatures : 25 0ctobre 2013

Prise de poste : janvier 2014

Seuls les candidats retenus pour passer un entretien recevront une réponse.

La SCO se réserve le droit de ne pas donner suite à cette offre d’emploi.

Repost 0
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 05:20

voeux-2013.JPG

Repost 0
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 23:37

009.JPGUne trentaine de personnes s'est donnée rendez-vous samedi 24 mars matin à l'université de Nouville pour parler...oiseaux, bien sûre ! Mais pas de n'importe quelle manière. Pour cette première session de formation sur le suivi temporel des oiseaux terrestres de Nouvelle-Calédonie (STOT-NC), nos bénévoles ont pu réviser les bases sur l'identification de la plupart des oiseaux terrestres de Nouvelle-Calédonie, puis commencer à exercer leurs oreilles à la reconnaissance, au chant, de ces mêmes oiseaux. C'est un exercice beaucoup plus difficile...N’est-ce pas ??? Ne vous inquiétez pas avec de l'entraînement, de bons outils pédagogiques et nos formateurs de choc, nous ne pouvons que progresser. Après cette matinée en salle, rien de tel que de l'exercice de terrain sur le Mont Kogny. Trois groupes sont partis se balader en forêt, écouter et reconnaître l'avifaune qui peuple nos forêts. Quelle superbe après-midi, même si les premières séances peuvent être un peu déstabilisantes, elles restent de bonne expérience pour être au contact avec cette belle nature néo-calédonienne. Vers 16h30/17h chacun est rentré à la maison en attendant avec impatience la prochaine session de mai. Bonnes écoutes à tous et à la prochaine.

Repost 0
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 23:28

134.JPGLe 10 mars 2012 sur la plage du Vallon Dore, les « stoteurs » de la SCO (être humain ayant une aptitude, quasi surnaturel, à écouter les oiseaux pour participer au suivi temporel des oiseaux terrestres de Nouvelle-Calédonie) se sont réunis afin de faire le bilan de leur travail 2011. Emilie Baby, chargée de mission, formatrice et coordinatrice de cette première année de programme, accompagnée de Thierry Sanchez, consultant aux oreilles bien aiguisées étaient très satisfaits des résultats. En résumé, c'est plus d'une centaine de personnes formées sur le territoire dont une soixantaine en Province Sud. Cette première campagne de suivi a permis d’inventorier une trentaine de carré. C'est pourquoi en guise de remerciements pour tous les efforts entrepris et pour la ténacité des stoteurs 2011 qui ont réalisé leur carré, la SCO a été heureuse de donner à chacun un tee-shirt "Stoteurs For ever". A l’issue de cette présentation, l'apéritif et le pique-nique ont permis à chacun d’échanger sur cette action. Les anciens comme les nouveaux ont pu partager leurs expériences, leurs inquiétudes, les difficultés mais aussi leurs plaisirs et leurs découvertes. Alors devant tant d’enthousiasme, nous poursuivons ce programme de suivi ornithologique participatif ainsi que la mise en place de sessions de formation 2012 pour les bénévoles passionnés et volontaires de la SCO. Tous à vos oreilles et vos jumelles pour cette seconde année.

Repost 0
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 00:38

4 PFeclipse NC avril 10La sortie limicoles à Nakutakoin fut très populaire et a rassemblé un grand nombre d’adhérents et de non adhérent, 19 inscrits auxquels se sont ajoutés quelques invités de nos adhérents, ce qui fit 21 présents sur la sortie, ce qui est un nombre exceptionnel. Malheureusement le nombre d’oiseaux était inversement proportionnel aux nombre de participants. 

 

Doté de leur équipement d’observation, jumelles et longue-vue, le petit groupe se dirigea vers le platier. En 2 heures de promenade sous un ciel nuageux, nous avons pu observer quelques espèces comme l’Aigrette à Face Blanche, le Chevalier Errant et le Pluvier Fauve. Maigres observations par rapport aux années précédentes. Les personnes présentent ont pu tout de même apprendre à reconnaître les quelques limicoles présent grâce aux explications de Pierre, notre guide.


PICT1114PICT1117

Repost 0
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 21:06

La saison des échouages redémarre et l'opération "Sos Pétrels" également. Aussi pour ceux qui souhaitent prêter main forte pour cette action, nous vous invitons à une réunion d'information sur l'opération le jeudi 31 mars 2011 à 17h30 au Parc Zoologique et Forestier.IMG_0031.jpg

Photos : Florence Ramel

Repost 0
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 23:57
PICT1064

Les Samedi 12 et Dimanche 13 mars 2011 des bénévoles de la SCO ont participés à protéger les derniers immatures de sternes qui ne pouvaient pas prendre leur envol, surement des petits retardataires !

Participants : Fabrice Cugny et Greg Trastour le samedi, Aubert Le Bouteiller le dimanche.

 

PICT1048

Fréquentation le samedi de 8 h à 14h30 : 19 personnes ont mis le pied à terre (6 voiliers, 4 bateaux à moteur, 2 groupes de 6 scooters de mer). 7 personnes souhaitaient faire du kite-surf, une seule a réussi, mais vent faible.

Les personnes interpellées ont bien compris l’objet de notre présence et l’intérêt de la protection des oiseaux de cet îlot.

 

 

Fréquentation le dimanche de 8 h à 15h00 : Plus d’une centaine de personnes ont débarqué (une trentaine de bateaux voile et moteur). Une douzaine de kite-surfers, dont certains peu expérimentés ont fini par atterrir au-delà de la clôture, d’où grosse frayeur parmi les Sternes huppées. Difficulté d’empêcher les bateaux d’atterrir vent de l’îlot : il faut alors traverser soi-même PICT1010délicatement la colonie pour empêcher les plaisanciers de faire de même ! Plusieurs plaisanciers ont posé des questions et ont manifesté beaucoup d’intérêt pour les oiseaux. Distribution aux plus intéressés du petit livret d’identification des oiseaux du lagon.

 

 

 

 

 

 

 

Observations ornithologiques :

  • 45 à 50 jeunes Sternes huppées, capables de voler, sur le point de quitter l’îlot
  • 15 Noddis noirs
  • 16 Tournepierres
  • 8 Sternes à nuque noire
  • Quelques Sternes de Dougall
  • 2 Méliphages à oreillons gris

PICT1024 PICT1025 PICT1026 PICT1027 

Le nourrissage d'un jeune (cliquer sur les vignettes pour voir l'image agrandie)

 

Le 18 janvier 2011, près de 45 couples de Sternes huppées ont été comptés en train de nicher sur l’île aux Goélands. Les 45 à 50 jeunes comptés dimanche 13 mars montrent donc que le succès de la reproduction de cette colonie sur cet îlot cette année est excellent. On ne peut que s’en féliciter, et inviter à surveiller attentivement la date de ponte de ces sternes les prochaines années pour prendre éventuellement les bonnes mesures de protection.

PICT0982 PICT1035

Repost 0
Published by Aubert Le Bouteiller - dans Vie associative
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 04:50

Après de nombreux reports en raison du mauvais temps, la sortie sur l’ilot Signal à enfin pu être réalisée. Le nombre d’inscrit ayant fluctué pour des raisons diverses, nous nous sommes retrouvés à 6 personnes pour embarquer à la Baie de l’Orphelinat sur le bateau d’un transporteur qui lui aussi a fait fluctuer ses prix vers le haut au dernier moment.

 

PICT0439Pendant la traversée vers l’ilot Signal, nous avons pu apercevoir quelques regroupements de Puffins ainsi qu’une tortue. Nous arrivâmes directement sur la plage de l’ilot, point question d’utiliser le ponton, notre transporteur étant un « beacheur !!». Aussitôt débarqué nous transportâmes nos affaires vers le faré central qui était largement occupé par une bande de ventripotent bien décidé à défendre leur coin d’ombre, coûte que coûte. Fabrice, qui avait reconnu l’îlot quelques semaines auparavant, nous mena au plus loin de cette meute de touriste, nous effectuâmes donc, PICT0582un déplacement de quelques centaines de mètre pour découvrir le petit coin de paradis de l’ornithologue sur Signal. Dès notre arrivée, les photographes se jetèrent sur leur appareils pour ne pas louper une seconde du spectacle qui s’offrait à nous. Une colonie de Sterne Bridée avec ses immatures en cours d’apprentissage au vol, des nourrissages ainsi qu’un grand nombre de parades fit parti de notre spectacle quotidien. Grace à la marée haute, s’ajoutait la présence d’un grand nombre de Chevaliers Incanas, et autre limicoles comme le Pluvier Fauve et les Tournepierres.

 

PICT0553Après avoir repris notre souffle, nous avons fait le tour de l’ilot pour le visiter mais aussi pour reconnaître les lieux pour nos futures observations. Nous y découvrîmes la tour qui servait de phare depuis les années 1960, un deck à la façon australienne nous permettant de passer à travers la végétation et les habitats de la faune qui y niche, Puffins et Pétrels, tout en les protégeant. Pendant ce tour nous avons pu observer 2 Balbuzards, des Râles, des Mouettes défendant leurs nids, ainsi qu’un grand nombre de Sternes Bridées et des Puffins en vol, peut-être là en reconnaissance pour le soir ? Nous avons aussi put entendre des Zosterops, Suceurs et Siffleur à Ventre Roux. Ce tour nous a aussi offert le spectacle magique des îlots calédoniens avec ses paysages lapis lazuli, sa mangrove protectrice et son platier à perte de vue, mais aussi la présence d’un grand nombre de campeurs et piqueniqueurs ne connaissant pas ou peu la richesse de leur lieu de festivité.

 

PICT0614 PICT0807

 

DSCF1099A notre retour ce fut le déjeuner gargantuesque avec grillades et patates à l’étouffé, le barbecue fut privilégié le midi afin de ne pas assister le soir au suicide collectif des puffins et pétrels se jetant dans notre feu, spectacle bien connu des campeurs sur les ilots. Puis ce fut le montage de tentes et la découverte d’un outil magique, le buroscope ! DSCF1115C’est un équipement qui nous permet d’aller voir ce qui se passe dans les terriers des Puffins et Pétrels grâce à un flexible renforcé, équipé d’une petite caméra et raccordé à un écran autonome. Résultat nous avons pu voir des bébés dans leur terrier et le faire découvrir aux promeneurs et campeurs présents, qui furent étonnés d’apprendre que ces trous étaient habités et encore plus de pouvoir observer ces oisillons. Cet outil s’est révélé être un puissant moyen de communication auprès du publique.

 

PICT0725Ce soir de pleine lune, nous avons assisté assis sur la plage à l’arrivée de milliers de puffins, puis de pétrels qui se distingue par un cri différents. Après ce spectacle et le repas du soir, nous sommes repartis direction le deck pour observer les puffins près de leurs terriers, mais aussi pour rechercher le Pétrel à Ailes Noires qui nous a offert un spectacle unique et surprenant. Après être tombé du ciel comme une noix de coco tombant du cocotier (ceci étant dit, l’ayant pris sur la tête, c’est je pense beaucoup moins dur et beaucoup plus doux qu’une noix de coco)

Il vérifia son nid puis s’approcha d’un arbre, et d’un coup il se mit à monter à l’aide de son bec et ses pattes plantées dans l’écorce, aidé par ses ailes qui lui servirent à entourer le tronc et lui assurer son équilibre. Tout cet exercice pour arriver au sommet et disposer d’une zone de départ dégagée. Après plusieurs observation de ce type et la recherche infructueuse du Pétrel de Tahiti, nous sommes allés nous coucher, bercer par le cri des puffins.

 

PICT0787Le lendemain, chacun reprit les observations de la veille et en avons profité pour faire un coup de plonge sur les patates riches en faune marine. Nous aperçûmes plusieurs requins de récif et tortues ainsi qu’un grand nombre de tricots rayés jaunes et bleus.

 

 

 

Le retour fut très attendu car décalé par notre transporteur, résultat nous sommes rentrés avec un vent de 29 nœuds et une mer déchainée, en faisant un petit détour sur Larégnère pour récupérer d’autres personnes. Résultat, beaucoup furent malade dans le bateau et eurent la peur de leur vie ! Malgré ce retour mouvementé, tout le monde était d’accord pour dire que ce weekend fut exceptionnel et riche en image, pour plus de photos faites un sur mon album. Cette sortie est a réédité l’année prochaine, nous envisageons de faire ce même type de sortie sur d’autres ilots comme l’îlot Ténia au départ de Bouraké.

Repost 0
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 04:54

PICT9660La série noire des annulations des sorties SCO a pris fin avec celle sur l’ilot Amédée, en passant sur le fait qu’il a fallu la décaler d’une semaine pour cause de mauvais temps à la date normalement programmée.

 

Comme prévu les personnes inscrites sur la liste se sont retrouvés sur les quais de Port Moselle à 7h00 pour embarquer sur le Mary-D qui nous amena sur l’îlot Amédée. Tout au long de la journée nous avons profité des attractions, excursions et autres festivités organisés par le Mary-D.

 

1 nereis nuptial NC jan 10Dès notre arrivée et après avoir réservé une place à l’ombre, l’ensemble des ornithologues en herbes que nous sommes, avons suivi notre guide, Pierre, pour aller dénicher la si rare Néréis réfugié sur une partie de cet îlot. Après avoir traversé l’ilot dans sa largeur et passé près du Phare Amédée, qui fait la réputation de ce lieu, sommes tombés sur une plage recouverte de ses petites sternes. Après s’être approché en rampant de ces hirondelles de mers pour en faire le portrait le plus approchant, nous avons entrepris de faire le tour afin d’observer les autres espèces qui peuple cet îlot. Outre la Sterne Néréis qui était la thématique de notre sortie, nous y avons recensé et observé 10 autres espèces comme le Noddi Noir, le Balbuzard, la Sterne Naine, la Sterne Huppée, la Sterne Dougall, la Mouette Argentée, le Râle à Bande, le Tournepierre, le Pluvier et le Chevalier Errant. j'en ai peut-être oublié !

 

PICT9705Le reste de la journée fut l’occasion de profiter pleinement de cette journée ensoleillé dans ce lieu paradisiaque, profitant des excursions et autre attractions proposé par l’équipe du Mary-D. La journée fut courte pour ceux qui ont agrémenté leur journées par des baignades rafraichissantes et l’observation de la faune marine peut craintive de ce lieu. Il y eu aussi la rencontre avec d’autres habitants au corps froid et à la morsure mortelle, si peu agressif et se laissant approché et photographié à si peu de distance que c’en fut merveille !

 

En fin de journée, notre président nous rendit visite accompagné de quelques autres adhérents pour effectuer un recensement de nids de puffins. Il fut malheureusement observé que certains nids à proximité des installations avaient été bouchés par des noix de cocos ou tout simplement détruis.

PICT9702

Dans la journée nous avons aussi été les témoins de posés d’hélico aux effets dévastateurs sur les colonies d’oiseaux se trouvant sur ces rivages comme la Sterne Néréis classé localement « En danger Critique d’Extinction »


La journée pour nos adhérents se termina là ou elle commença, sur le quai de Port Moselle après une traversée de 45 minutes. Tout ou presque repartirent avec de belles images dans la tête et ou dans la carte mémoire de leurs appareils photos.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de la Société Calédonienne d'Ornithologie
  • Le blog de la Société Calédonienne d'Ornithologie
  • : La Société Calédonienne d’Ornithologie (SCO) est une association qui travaille depuis 50 ans à la conservation des oiseaux en Nouvelle-Calédonie.
  • Contact