Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Société Calédonienne d'Ornithologie

Bilan de 2 Stages SCO de formation aux suivis ornithologiques pour des guides de la Chaîne

La SCO vient d’organiser en septembre-octobre 2 stages de formation à l’ornithologie de terrain dans la chaîne, à l’attention des personnes des tribus qui nous guident lors des suivis oiseaux (parcours de points d’écoute toutes espèces et cagous). Ils s’adressaient tout particulièrement aux guides des tribus du Massif des Lèvres (région de Touho) et du Massif du Nakada-Do (Canala-La Foa), les deux Zones d’importance pour la conservation des oiseaux sur lesquelles nous sommes actuellement en charge de réaliser des plans de gestion et des suivis « participatifs », c'est-à-dire en impliquant au maximum les populations locales concernées.


Les personnes qui nous accompagnent dans la chaîne connaissent souvent déjà bien les oiseaux, mais pas forcément toutes les espèces, et n’appréhendent pas le réel intérêt des suivis ni leur démarche scientifique. L’idée était donc qu’ils participent à ce stage pour approfondir leurs connaissances des oiseaux de la chaîne, des problématiques de conservation, et surtout leur permettre de s’approprier les méthodes de suivis mises en œuvre sur le terrain : rôle de bio-indicateurs des oiseaux, intérêt et objectif des suivis, choix des protocoles… Les stages se sont déroulés sur 3 jours, dont 3 matinées de terrain ciblées sur la reconnaissance de toutes les espèces (surtout par leurs chants et cris) et sur la réalisation concrète de parcours de points d’écoute avec remplissage de fiches de relevés, complétées d’une formation à la lecture de cartes, boussole, GPS… Les après-midi et soirées étaient réservées à des présentations en salle, à une analyse des données récoltées sur le terrain et à la projection de films sur les thématiques abordées.

Les futurs suivis permettront donc, avec ces guides formés et motivés, un meilleur partage des enjeux et des taches à accomplir sur le terrain. A terme, certains d’entre eux pourront prendre en charge pleinement des suivis pour démultiplier les données et asseoir un objectif essentiel de notre projet : sa prise en charge locale. Ces personnes seront aussi de très bons relais en tribus de la démarche de connaissance et de préservation. Certains qui sont ou seront guides touristiques pourront également utiliser leurs connaissances pour les faire partager aux visiteurs.

Nous avons associé à ces formations des personnes travaillant avec des structures partenaires mettant également en place des démarches de conservation, de valorisation et de suivis sur d’autres massifs.

La première session de stage s’est ainsi déroulée du 14 au 17 septembre  au gîte de Thoven de la tribu de Tiendanite, en pleine forêt, à 1h de piste de Hienghène, au milieu des Pigeons verts et des Notous ! Elle a rassemblé 6 guides Massifs des Lèvres (tribus de Bopope, Pombeï, Kokingone et Tiouaé) mais a également profité à 6 guides du Massif du Mont Panié (tribus de Tao, Bas Coulna et Haut Coulna) en partenariat avec Dayu Biik et Conservation International (dont un chargé de mission était présent).

La deuxième session s’est déroulée du 5 au 8 octobre à Farino et au Parc des Grandes Fougères, cette fois au royaume des perruches et des cagous (une vingtaine de cagous entendus sur un point d’écoute au lever du soleil dans le parc !). Ce stage a réuni 16 personnes : 9 guides du Massif du Nakada-Do (tribus de Mia, Nakety-Kopelia, Windo, Kouaré, Ouipoin) mais également 4 agents du Parcs des Grandes Fougères, 2 guides de Farino et une Garde Nature Milieux terrestres de la Province Sud.

 

Ces deux stages se sont très bien déroulés, et dans des conditions idéales quant aux lieux qui nous ont accueillis. La motivation et les compétences avérées des stagiaires ou encore l’ambiance conviviale de ces stages ont permis de créer des liens solides entre nous et les guides, et entre les guides, présageant d’une bonne contribution de ce type d’évènement à la création de dynamiques locales pour la préservation des oiseaux et des forêts.

Les médias ont largement relayé ces évènements : 2 reportages pour le journal TV de RFO, 1 chronique Tamanou sur RNC, un article sur Les Nouvelles Calédoniennes. A Farino, la fin du stage a rassemblé toute l’équipe avec des élus et des salariés du Syndicat Mixte des Grandes Fougères, de Farino et de Moindou.

Consultez les albums photos des 2 stages et lisez l'article des "Nouvelles" !

StageTovhen StageTovhen

StageParcGrandesFoug-res StageParcGrandesFoug-res


Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article