Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Société Calédonienne d'Ornithologie

Mobilisation générale contre la laitue d'eau !

Découverte de trois foyers d'infestation par la laitue d'eau (Pisia stratiotes) au marais du creek de l'oranger, au nord de Moindou, le 29 septembre 2018. Une mobilisation expresse et une intervention rapide de la SCO a permis d'éradiquer cette espèce envahissante du site en deux après-midis et d'enrayer une asphyxie annoncée de cette zone humide.

Retour en image sur ces deux temps d'action collective. Aussi efficace que convivial !

 

Moindou, marais du creek de l'oranger - dimanche 30 septembre 2018.

Belle mobilisation ce dimanche autour du marais du creek de l'oranger au nord de Moindou après un appel à volontaires lancé par la SCO moins de vingt-quatre heures plus tôt. Objectif : enrayer l'infestation de cette zone humide exceptionnellement riche par une espèce végétale exotique envahissante : la laitue d'eau ou chou aquatique (plus d'infos sur cette espèce ici*). Une grande menace pour la biodiversité de ce marais coloré d'environ 4 hectares.

Laitue d'eau (Pisia stratiotes)

 
Cette zone humide est périodiquement suivie par les membres locaux de la SCO. L'alerte a immédiatement été lancée après une visite au cours de laquelle a été constatée la présence sur le plan d'eau de trois patchs de laitue -jamais observée jusqu'alors sur ce site- totalisant une surface approximative de 100 à 150 m², étouffant sur les zones colonisées les emblématiques nénuphars roses et bleus qui peuplent depuis toujours ces eaux.
 

Patch compact de laitue d'eau colonisant l'espace

Compte tenu des capacités d’expansion galopante de cette espèce qui peut doubler sa biomasse et la surface qu'elle occupe tout les 10 à 15 jours, son introduction sur ce marais serait relativement récente. La superficie occupée par la laitue étant encore circonscrite et gérable, il était urgent d'agir, particulièrement avant l'arrivée de la saison chaude favorable au développement végétatif de cette peste.
 
 Au grands maux, les grands remèdes !

Les bénévoles de la SCO, les pêcheurs et leurs proches habitués de ce coin poissonneux et sensibles à la préservation de ce garde-manger ont serré les coudes pour s'attaquer au problème. C'est une équipe motivée et joviale comptant une vingtaine de personnes qui s'est littéralement "jetée à l'eau".

Un gros mais minutieux travail de récolte a été effectué pour éradiquer les trois radeaux de laitue en prenant soin de limiter la fragmentation des végétaux pour éviter l'essaimage du moindre plant flottant susceptible d'être à l'origine d'une nouvelle infestation. 

Il aura fallu pas moins d'un dizaine de rotations de pick-up pour évacuer la totalité des laitues extraites et les entreposer en lieu sûr, au sec et au soleil, dans le pâturage voisin, loin des berges de l'étang.

Objectif atteint et mission dominicale accomplie !

Zone "décontaminée"

 

Après une inspection visuelle approfondie du plan d'eau, un quatrième et dernier patch a été repéré à l'autre bout du marais. Une action similaire a donc été organisée le week-end suivant pour l'éliminer.

 
*************************
 
Moindou, marais du creek de l'oranger - samedi 6 octobre 2018.
 
Nouvel après-midi de mobilisation au cours de ce samedi ensoleillé pour les bénévoles qui s'étaient donnés rendez-vous pour extraire du plan d'eau le dernier patch de laitues d'eau repéré la week-end précédent.
 

Arrivée de l'équipe de "nettoyeurs"

L'équipe se met rapidement à l'eau et à l'oeuvre pour récolter et "ensacher" la laitue.

Difficulté supplémentaire cette semaine, le patch de laitue se situe le long de la digue qui borde le plan d'eau. L'évacuation des sacs de plantes nécessite d'escalader le talus et impose une besogne de manutention supplémentaire. Heureusement les gros bras ne manquent pas !

Au total, quatre bennes de pick-up de laitue d'eau seront évacuées et entreposées en sécurité au milieu du pâturage voisin, loin des berges.

La coordination et l'organisation de l'équipe a permis d'évacuer la totalité du radeau de laitues en une heure trente. 

Après l'effort, le réconfort. Tout le monde s'est retrouvé au bord de mer pour un rafraîchissement bien mérité !

 

*************************

Cette opération rapide et efficace aura permis d'éliminer en moins d'une semaine la laitue d'eau du marais du creek de l'oranger et de juguler la colonisation du site par cette espèce envahissante.

Afin de prévenir la moindre reprise et écarter tout risque de réinfestation de ce marais par la laitue d'eau ou toute autre espèce végétale aquatique envahissante, une veille mobilisant les différents usagers et riverains du site est d'ores et déjà organisée. Ce suivi permanent doit de préserver durablement la beauté et la qualité de ce site exceptionnel, prisé de nombreux oiseaux pour se nourrir, se reposer et se reproduire.

*************************

Grand Bravo et Merci à tous :
- Daniel et Ginette pour la mise à disposition de la plate alu et l'accès au site,
- Karl, Laura, Jonathan, Roland, Roderson, Pierre, Vincent, Isabelle et leurs enfants, Odile, Matthias, Liliane, David, Pauline, Céline, Mado, Jean-Pierre, tous les enfants et proches pour le temps et l’énergie consacrés à cette action.
 
 

Merci pour eux !

________________________________
Photos : L. Guisgant, D. Ugolini
 
D'autres photos sur notre page Facebook.
________________________________
* extrait de l'ouvrage Plantes envahissantes pour les milieux naturels de Nouvelle-Calédonie (disponible sur le site du CEN à l'adresse suivante : http://www.cen.nc/documents/especes-envahissantes/ouvrages)

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article