Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Société Calédonienne d'Ornithologie

Laurier 2014 de la Fondation de France

Laurier 2014 de la Fondation de France

Le 22 septembre, la Société Calédonienne d'Ornithologie s'est vue remettre un prix pour les "Lauriers 2014" de la Fondation de France reconnaissant ainsi l'originalité et l'intérêt du projet par les différents donateurs de la Fondation.

Le ciel en partage

En Nouvelle-Calédonie, des membres des communautés Kanak sont invités à partager leurs connaissances des oiseaux pour mieux les protéger.

Valoriser le patrimoine naturel et culturel

La Société Calédonienne d’Ornithologie (SCO) œuvre depuis 1965 pour la connaissance, la protection et la conservation des oiseaux en Nouvelle-Calédonie. Engagée dans la mise en place d’un réseau de sciences participatives, elle a pour projet de s’appuyer sur les connaissances traditionnelles kanak sur la nature pour mieux les préserver et les diffuser. Ce programme entend répondre à une demande des populations locales, souvent impliquées dans l’éco-tourisme, qui souhaitent enrichir leur savoir ancestral du savoir scientifique afin de mieux valoriser leur patrimoine naturel et culturel.

Combiner les savoirs traditionnels et scientifiques

Lancé en février 2014, le dispositif a débuté par une première phase de sensibilisation menée auprès des tribus les plus isolées de l’île. Seize volontaires, appartenant aux tribus de Gohapin (Nord) et de Kouaré (Sud), engagés dans des projets d’éco-tourisme, ou souhaitant s’impliquer dans la préservation de l’environnement, ont pu suivre la formation proposée par la SCO. Organisées au sein des maisons communes des villages, des sessions d’échanges ont tout d’abord permis de recueillir les savoirs vernaculaires et les légendes ayant trait aux oiseaux. Puis, sur le terrain, des parcours d’écoute ont été organisés afin d’identifier les espèces et d’en estimer le nombre. « En combinant les connaissances traditionnelles et symboliques des tribus avec des données plus scientifiques, nous avons pu enrichir la méthodologie de suivi des oiseaux et l’adapter à chacun des acteurs pour qu’il puisse plus facilement s’approprier et transmettre ce patrimoine » explique Fabrice Cugny de la SCO. À la suite de ces formations, de nouveaux parcours de suivi des oiseaux ont pu être assurés par les volontaires grâce aux nouveaux outils méthodologiques réalisés tout au long du programme.

La Fondation de France s’implique

L’aide octroyée par la Fondation de France a permis de prendre en charge les temps d’animation et de formation en tribu et la réalisation d’outils pédagogiques adaptés.

Des habitants très impliqués

Grâce à projet, 16 membres des tribus de Gohapin et de Kouaré ont pu se former pour mieux participer à la connaissance, à la protection et à la transmission de leur patrimoine naturel. De plus, cette démarche a permis de renforcer la mise en réseau de savoirs participatifs, engagée par l’association depuis 2010.

LUCIEN, 20 ANS, participant « Je connais toutes les légendes et les histoires sur les oiseaux de ma région ; ce sont les anciens qui me les ont transmises. Mais grâce à cette formation, j’ai appris les noms en langue et en français des espèces, et je sais maintenant mieux les reconnaître par leur chant. Avec ce nouveau savoir, je vais pouvoir devenir accompagnateur de suivi pédestre près de mon village pour à mon tour transmettre ce que je sais aux étrangers. »

http://www.fondationdefrance.org/Nos-Actions/Bourses-et-Prix/Les-Lauriers-de-la-Fondation-de-France2/%28language%29/fre-FR

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article